mardi 11 novembre 2014

Compagnons de la Terre - Ensemble pour une agriculture durable.

Compagnons de la Terre - Ensemble pour une agriculture durable. | Pour une économie solidaire, équitable et durable | Scoop.it

Une coopérative à finalité sociale pour produire agroécologiquement en région liégeoise des poulets, des légumes, des fromages,… pour le circuit court.

http://compagnonsdelaterre.be/

Alexander Wang x H&M Fair Trade Fashion, la vidéo polémique- meltyFashion

Alexander Wang x H&M Fair Trade Fashion, la vidéo polémique- meltyFashion | Pour une économie solidaire, équitable et durable | Scoop.it

Source : www.meltyfashion.fr

Alexander Wang x H&M Fair Trade Fashion, c'est la vidéo alternative sortie il y a quelques jours qui ne fait pas du tout plaisir à H&M

Terre-en-vue - Faciliter l'accès à la terre pour une agriculture durable


Terre-en-vue rassemble des citoyens, des organisations et des acteurs publics qui souhaitent faciliter l’accès à la terre en Belgique.

Terre-en-vue.be

vendredi 17 octobre 2014

Etats généraux 2014 de la finance responsable et solidaire

Etats généraux 2014 de la finance responsable et solidaire | Pour une économie solidaire, équitable et durable | Scoop.it

Vous souhaitez investir votre argent dans des projets concrets, proches de chez vous et conformes à vos valeurs ?
Stands, débats, conférences, animations - Samedi 25 octobre – Bruxelles

Investir directement dans un projet sans passer par son banquier, soutenir une économie locale et durable, espérer un rendement financier mais surtout social et environnemental ? C'est possible via l'appel public à l'épargne et simple pour les coopératives agréées et les ASBL. Mais est-ce risqué ? Est-ce la fin des banques et le moyen de financement du futur ?

http://www.cestfinancepresdechezvous.be/

mardi 9 septembre 2014

L’Europe à l’assaut des terres agricoles mondiales - et d’Ukraine



L’Europe à l’assaut des terres agricoles mondiales - et d'Ukraine | Pour une économie solidaire, équitable et durable | Scoop.it

Lire l'article sur Reporterre.net

lundi 8 septembre 2014

Pour un meilleur accès à la terre en Belgique et en Europe

FIAN Belgium, en partenariat avec la FUGEA, le MAP, Terre-en-vue et Terre de Liens, publie une étude qui s’intéresse à la pression foncière exercée actuellement en Europe qui menace l’avenir de notre agriculture. Deux phénomènes concomitants – accaparement des terres et concentration foncière – rendent, aujourd’hui, l’accès à la terre en Europe de plus en plus difficile pour les jeunes futurs paysans et les petits producteurs.

Télécharger l'étude


mercredi 18 juin 2014

Traité transatlantique : répondons tous à la Commission ! | CNCD-11.11.11

Vous pouvez agir ! La Commission européenne consulte, profitez-en !
Le traité transatlantique (ou TTIP) menace directement la démocratie (développements ci-dessous). La Commission européenne a, sous la pression, lancé une grande consultation publique sur un des chapitres du traité. Malgré le peu de sérieux que la Commission mettra vraisemblablement dans le traitement de cette consultation, on ne peut pas la laisser penser que les citoyens ne s’intéressent pas ou ne comprennent pas les enjeux et les dangers pour la démocratie. Répondons massivement et diffusons.




Traité transatlantique : répondons tous à la Commission ! | CNCD-11.11.11

STITCHED UP - DES SALAIRES DE MISÈRE DANS LE TEXTILE EN EUROPE DE L'EST ET EN TURQUIE

Un nouveau rapport de la Clean Clothes Campaign montre que les travailleurs du textile en Europe de l'Est et en Turquie sont payés des salaires de misère et que beaucoup doivent avoir un deuxième, voire un troisième emploi pour pouvoir vivre.
Dans son rapport publié le 10 Juin 2014, la Clean Clothes Campaign présente les histoires de travailleurs de la confection de 10 pays d'Europe de l'Est pour attirer l’attention de l’opinion quant à leurs salaires de misère et à leurs mauvaises conditions de travail pour produire des vêtements pour certaines des plus grandes marques européennes - y compris Hugo Boss, Zara et H&M.
Le rapport montre que les très faibles salaires sont endémiques dans l’industrie du vêtement et que l'idée du "Made in Europe", ou que des vêtements plus coûteux sont réalisés dans de meilleures conditions, est tout simplement un mythe.

Brésil : La Copa sous le feu des critiques | CNCD-11.11.11

Vingt-sept octobre 2007, le Brésil est euphorique. La Fifa vient de confier au pays l’organisation de la 20e édition de la Coupe du monde de football. Promesse d’importantes retombées économiques, cette « Copa » doit alors symboliser la « réussite » du géant sud-américain et confirmer son statut de nouvelle « puissance émergée ». Depuis, pourtant, l’optimisme a cédé le pas à la colère et à la frustration comme le montre la multiplication récente des tensions et conflits sociaux dans le pays.





Brésil : La Copa sous le feu des critiques | CNCD-11.11.11

dimanche 4 mai 2014

Le tourisme alternatif : outil de développement local durable et de lutte contre la pauvreté, au Nord comme au Sud

Impact social de la certification FSC dans le Bassin du Congo - Présentation de l'étude

Le CIFOR (Centre International de Recherche Forestière) a réalisé une étude sur l’impact social de la certification FSC dans le Bassin du Congo, à la demande du WWF. Le FSC (Forest Stewardship Council) a été créé en 1994 et est le type de certification le plus important en termes de surfaces forestières couvertes pour la certification de la gestion responsable des forêts tropicales.
En s’appuyant sur un échantillon d’entreprises, certifiées FSC ou non, au Cameroun, au Congo-Brazzaville et au Gabon, l’étude a cherché à évaluer l’impact du système FSC sur les conditions de travail et de vie des salariés des entreprises forestières et de leurs familles, sur l’efficacité des systèmes de régulation mis en place pour améliorer les relations entre les sociétés forestières et les communautés avoisinantes, sur les droits d’usage des populations locales.

Le Trade for Development Center et WWF vous invitent à une présentation exclusive des résultats de l’étude donnée par Paolo Cerutti (CIFOR), auteur de l’étude.
  • 21 mai 2014 – 14h00
  • BTC Conference Center - Espace Jacqmotte, Rue Haute nr. 139, Bruxelles
  • La participation est gratuite, veuillez vous inscrire par mail: celine.decaluwe@wwf.be en mentionnant “Impact social FSC”.
Programme
13h30Accueil et café de bienvenue
14h
Mot d’introduction
Gestion forestière communautaire et durable en Amazonie péruvienne (un projet de Bos+ soutenu par le TDC).
Samuel Poos, Coordinateur Trade for Development Centre
14h15
Le FSC et son rôle dans le maintien du patrimoine naturel dans le Bassin du Congo
Geert Lejeune, Conservation Director WWF-Belgique
14h25
Présentation de l’étude: Impacts sociaux de la certification FSC dans le Bassin du Congo
Paolo Omar Cerruti, senior scientist at CIFOR
14h55Le pilier social de la certification FSC
Vanessa Linforth, Social Policy Manager FSC international (à confirmer)
15h05

Réactions sur l’étude
Bernard Crabbé, team leader of the Forestry sector, DG DEVCO, European Commission
Rik Desmet, Secrétaire Fédéral, Centrale Générale FGTB
Claude Croizer, Conseiller Environnement à la CTB
15h25Discussion interactive avec le public
Modérateur: Roland Moreau, Directeur général DG Environnement
16hRéception de clôture

lundi 24 mars 2014

RANA PLAZA : BENETTON ET CARREFOUR DOIVENT PAYER !

Communiqué de presse de achACT

Il reste un mois aux enseignes pour couvrir les 40 millions $ nécessaires à l’indemnisation des victimes du Rana Plaza au Bangladesh. Le 24 avril 2013, le Rana Plaza s’effondrait au Bangladesh. Bilan : 1138 travailleurs tués et plus de 2000 blessés. 11 mois plus tard, les victimes et leurs familles n’ont toujours pas été indemnisées. achACT lance ce 24 mars sur son site une action publique d’interpellation à l’égard de Benetton et Carrefour.

BENETTON se fournissait dans une des usines du bâtiment. Il doit contribuer au fonds d’indemnisation à hauteur de 5 millions $.

CARREFOUR, qui réfute avoir été client du Rana Plaza, doit contribuer au fonds en tant que gros client du Bangladeh.

A ce jour, le Rana Plaza Arrangement annonce que 8 enseignes contribuent publiquement au fonds d’indemnisation.


  • Six entreprises clientes du Rana Plaza : Bonmarché (Royaume-Uni), El Corte Inglès, Mango (Espagne), Mascot (Danemark), Loblaw (Canada) et Premier Clothing ;
  • Inditex (Zara, Bershka, Pull&Bear, Massimo Dutti) qui ne s’approvisionnait pas au Rana Plaza mais qui est un important client du Bangladesh, au même titre que Carrefour ;
  • C&A, qui était client d’une des usines du Rana Plaza jusqu’en 2011 et qui a annoncé avoir versé 500 000 $ via sa fondation.

D’autres enseignes affirment avoir contribué mais sans vouloir figurer dans la liste des donateurs officiels.
Primark a annoncé consacrer 10 millions $ à l’indemnisation, en plus de 2 millions $ déjà versés comme aide d’urgence. La marque irlandaise va indemniser directement les 580 victimes de son fournisseur, New Wave Bottom, un des ateliers hébergés dans l’immeuble du Rana Plaza, pour un total de 9 millions $ et va contribuer au fonds d’indemnisation pour 1 million $. Le montant annoncé est important et est accueilli favorablement. Néanmoins, achACT attire l’attention sur la nécessité d’une approche coordonnée nécessaire pour indemniser l’ensemble des victimes du Rana Plaza. L'Organisation internationale du travail, qui gère le fonds d’indemnisation, explique que les initiatives unilatérales d’indemnisation directe des entreprises posent problèmes. Certaines des victimes risqueraient d’être oubliées. achACT appelle donc Primark a coordonné ces efforts avec le comité de coordination du Rana Plaza Arrangement.

Benetton et Carrefour refusent de contribuer. Inacceptable !
Carrefour nie tout lien avec le Rana Plaza et refuse de contribuer au fonds d’indemnisation. Pour rappel, des t-shirts étiquetés TEX, la marque de Carrefour, ont été retrouvés dans les décombres. Carrefour nie pourtant tout lien avec les usines du Rana Plaza. On pourrait débattre éternellement si Carrefour était client ou pas d’un atelier du Rana Plaza. Mais que ce soit le cas ou non, Carrefour est un important client de l’industrie de l’habillement du Bangladesh.
Le fonds d’indemnisation a été conçu pour que les marques qui ne sont pas directement liées au Rana Plaza puissent y contribuer. Inditex (Zara), qui n’était pas client du Rana Plaza, y contribue en tant qu’acheteur important au Bangladesh. L’OIT est claire sur ce point : se montrer solidaire des victimes du Rana Plaza n’implique pas une reconnaissance de responsabilité vis-à-vis d’elles. Comme Inditex, Carrefour peut contribuer à résoudre un des problèmes chroniques de l’industrie en contribuant à l’indemnisation des victimes.

Benetton se fournissait pourtant dans une des usines hébergées dans le Rana Plaza. Il refuse pourtant refuse toujours de signer le Rana Plaza Arrangement et de contribuer au fonds d’indemnisation des victimes. A l’approche de l’anniversaire de la catastrophe du Rana Plaza, un mouvement international de travailleurs, consommateurs et citoyens est en marche. Nous réclamons que Benetton assume ses responsabilités et contribue immédiatement à hauteur de 5 millions $ au fonds d’indemnisation des victimes.

Le fonds d’indemnisation
Un fonds d’indemnisation, le Rana Plaza Arrangement, existe. Ce fonds est une approche coordonnée inédite, sous l’égide de l’OIT, qui permettra d’indemniser les victimes en couvrant leur perte de revenues et leurs frais médicaux. Les victimes pourront être indemnisée dès que suffisamment d’argent aura été récolté.
Pour couvrir l’indemnisation complète de toutes les victimes, il doit être financé à hauteur de 40 millions de dollars. Les marques et enseignes c couvrir ce montant avant le 24 avril 2014, date anniversaire de la catastrophe. Certaines enseignes ont déjà versé une contribution. Benetton et Carrefour refusent pour le moment d’y contribuer.
achACT lance ce 24 mars sur son site une action publique d’interpellation des deux marque et enseigne

Plus d’infos: www.achact.be

mardi 18 mars 2014

Séminaire « MADE IN ILLEGALITY » : Colonisation israélienne, obstacle à la paix

Vendredi 28 mars 2014 de 13h30 à 16h30 – Salle des Congrès du Parlement fédéral (Rue de Louvain, 21) Op 28 maart 2014 - Vanaf 13:00 uur - In de CONGRESZAAL van het Federaal Parlement (Leuvense weg 21)

La politique de colonisation israélienne rend impossible toute paix entre Israéliens et Palestiniens. La colonisation est illégale et est reconnue comme telle tant par les autorités belges que les autorités européennes. Pourtant, elle ne fait l’objet d’aucune mesure de pression dans l’objectif d’y mettre un terme par la politique israélienne. Au cours du séminaire, un état des lieux sera réalisé de l’impact sur les Palestiniens de cette politique de colonisation et il sera demandé aux décideurs politiques les mesures concrètes qu’ils envisagent pour se mettre en conformité avec les obligations de la Belgique et de l’Union européenne en droit international. Le séminaire est organisé par une large coalition d'organisations de développement, de défense des droits de l’homme, de paix et de syndicats. 

Het Israëlisch nederzettingen beleid maakt vrede tussen Israël en de Palestijnen onmogelijk. Zowel de Belgische als de Europese autoriteiten noemen de nederzettingen illegaal. Toch leggen ze het nederzettingenbeleid geen strobreed in de weg. Met deze studiedag maken we een stand van zaken op, en vragen de beleidsverantwoordelijken welke actie ze concreet zullen ondernemen. De studiedag wordt georganiseerd door een brede coalitie van ontwikkelingsorganisaties, mensenrechten- en vredesorganisaties, en vakbonden.

PROGRAMME / PROGRAMMA

TEMOIGNAGES / GETUIGENISSEN :

- Amira Hass, journaliste israélienne / israëlische journliste Ha'aretz
- Atef Saed, PGFTU (Fédération générale des syndicats de Palestine)
- Eness Elias, Who Profits (ONG israélienne / israëlische NGO)

CAMPAGNE « MADE IN ILLEGALITY » :
Stop aux relations économiques de la Belgique avec les colonies israéliennes !
Stop de economische relaties van België met de Israëlische nederzettingen!

- Alexis Deswaef, FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme) et LDH (Ligue des droits de l’homme)
- Ludo de Brabander, Vrede vzw

DEBAT : 
Quelle politique de la Belgique et de l'Union européenne vis-à-vis de la colonisation israélienne ?
Welk beleid voor België en de Europese unie ?

- Didier Reynders, Ministre des Affaires étrangères de Belgique / Minister van Buitenlandse zaken (en attente de confirmation)
- Leonello Gabrici, Chef d’Unité EuroMed et Israël/Territoires palestiniens occupés au Service européen pour l’Action extérieure de la Commission européenne / Head of Unit EuroMed & Israel/OPT EEAS (en attente de confirmation)
- François Dubuisson, professeur de droit international à l’Université libre de Bruxelles
- Al Haq (ONG palestinienne / Palestinian NGO) (en attente de confirmation)
- Eness Elias, Who Profits (ONG israélienne / Israelische NGO)

Modération / Moderator : Brigitte Herremans (Broederlijk Delen et Pax Christi Vlanderen) et Rabab Khairy (CNCD-11.11.11)

INTERVENTIONS et PRISES DE POSITION des représentants des groupes politiques du Parlement fédéral.
REACTIES vanuit de parlementaire fracties

L'entrée est gratuite, mais l’inscription est obligatoire pour l’accès au Parlement.
Vous pouvez vous inscrire avant le 25 mars à : rabab.khairy@cncd.be

Toegang is gratis, maar omwille van veiligheidsprocedures in het Parlement is inschrijven verplicht.
Inschrijven kan ten laatste op 25 maart bij Rudy.Demeyer@11.be

Infos : www.madeinillegality.org (Fr / Nl)

samedi 15 mars 2014

Vers un avenir durable pour les pêcheurs sénégalais

Contrairement à bon nombre de pays limitrophes, le secteur de la pêche est très développé au Sénégal, et son rôle dans la sécurité alimentaire est primordial. Les pêcheurs, qui se comptent par dizaines de milliers, sont toutefois fort nombreux et contraints de partager leurs zones de pêche avec des concurrents étrangers et des « bateaux  pirates » russes, ce qui provoque une baisse catastrophique des stocks halieutiques.
Le gouvernement sénégalais et les organisations de pêcheurs semblent aujourd’hui décidés à prendre le problème à bras-le-corps.

vendredi 7 mars 2014

Soutenez la banque coopérative NewB

Début 2013, j'ai soutenu l'initiative d'un groupe indépendant de personnes enthousiastes, qui sont venues présenter une idée très originale: la création d'une banque coopérative. En versant 20 €, pour participer au développement de cette idée, je suis devenu coopérateur de NewB. Sachez que 44.000 autres Belges ont aussi décidé de participer à cette aventure. Un signal que personne ne peut négliger, même ceux qui ont pris cette initiative.

Une petite année plus tard, il faut bien constater qu'une base solide existe déjà. En effet, l'année dernière, tous les coopérateurs furent invités à une assemblée générale, qui a décidé de mandater le conseil d'administration pour concrétiser le projet d'établir une "autre banque". Des banquiers expérimentés ont alors rejoint l'équipe et ils travaillent  depuis lors pour que la banque puisse définitivement démarrer en 2015, ce qui correspond bien à notre objectif de redessiner le paysage bancaire de la Belgique.

C'est aussi mon objectif personnel. Je crois en effet fortement dans une structure coopérative et en ses valeurs. Ces derniers temps, nous avons à nouveau été confrontés à la question des gros salaires et des bonus. Pas question de cela chez NewB. L'assemblée générale a déjà pris une décision dans ce sens: une tension salariale de maximum 1 à 5 entre le plus haut et le plus bas salaire, sans aucun bonus individuel. Transparence, honnêteté, durabilité, innovation, sécurité, ce sont les valeurs centrales de NewB. Des valeurs qui me parlent.

Pour permettre les prochaines étapes, il est plus que nécessaire de soutenir l'équipe en place, ainsi que les 44.000 coopérateurs existants. NewB est à la recherche de personnes qui croient en ce projet et à la possibilité qu'une banque avec de fortes valeurs morales et éthiques, gérée de manière démocratique, et qui pratique le métier de manière pragmatique et honnête puisse voir le jour. Découvrez NewB en parcourant leur site https://newb.coop/fr.

Si vous vous sentez concernés, n'hésitez pas, participez et devenez coopérateur. En fait, nous avons très peu à perdre mais par contre beaucoup à gagner: une banque nouvelle, gérée de manière transparente, qui prend soin de ses clients. Cette initiative est unique dans le secteur financier belge et elle apporte dès lors une plus-value à chacun d'entre nous.

mardi 25 février 2014

L’Afrique prise au piège des paradis fiscaux : 1,5 trillion de dollars - Rue89

From rue89.nouvelobs.com 

Au cours des trois dernières décennies, l’Afrique a fonctionné comme un "créancier net" pour le reste du monde, la conséquence des fuites cumulées de près d’un trillion et demi de dollars du continent.

Lire la suite de l'article 

achACT - Actions urgentes. PAY UP!- Benetton doit indemniser


10 mois après l'effondrement du Rana Plaza, les marques doivent indemniser les victimes. Exigeons d'elles qu'elles contribuent avant le 24 avril aux fonds d'indemnisation. Agissez via ce module et/ou via Facebook et Twitter! - See more at:http://www.achact.be/Actions-urgentes.htm#sthash.8BVw9nh9.dpuf

dimanche 23 février 2014

Sang Arun Fair Trade Ceramics from Thailand - Fair Trade Connection

Pour une planète équitable (2014) - Marie Duru-Bellat


Le contraste est spectaculaire entre l’indignation qui nous saisit devant certains faits divers et l’indifférence avec laquelle nous absorbons la statistique de ces cinq millions d’enfants morts de faim chaque année. Alors que les frontières nationales s’effacent, il devient de plus en plus incongru de les considérer comme des lignes de partage sur un plan éthique. Dès lors que les ressources de la planète sont limitées, on ne peut éluder la question de leur répartition. À l’heure de la globalisation et du changement climatique, la consommation des riches a un impact direct sur les conditions de vie des plus pauvres. La lutte contre les inégalités au niveau mondial est donc inséparable de la « justice environnementale ». Réciproquement, la question écologique se pose aujourd’hui en termes de justice globale. L’alternative est la suivante : se contenter du statu quo dans notre petit univers insoutenable, ou lutter résolument contre les inégalités globales pour préserver un monde vivable.

Marie Duru-Bellat, professeur de sociologie à Sciences Po-Paris et chercheur à l’Observatoire sociologique du changement, est spécialiste de l’éducation et de la stratification sociale. Elle a notamment publié L’Inflation scolaire. Les désillusions de la méritocratie (Seuil, 2006) et Le Mérite contre la justice (Presses de Sciences Po, 2009). 

Comment fonctionne l'optimisation fiscale d'Apple ? - Economie matin.fr


"Les systèmes fiscaux, à la fois européens et américains, semblent inadaptés pour recueillir l'impôt de certaines grandes entreprises issues des nouvelles technologies et du commerce électronique. En effet, ces entreprises utilisent des techniques d'optimisation fiscale qui reposent sur des montages financiers parfois très complexes. La nature même de l'activité de ces entreprises basée sur la dématérialisation des échanges rend le suivi fiscal particulièrement compliqué."

samedi 15 février 2014

Evasion fiscale : le livre qui dérange les banquiers suisses

Une ex-cadre d'UBS France dévoile dans un livre publié aujourd'hui les méthodes pour capter des clients millionnaires. Le but : l'évasion fiscale en toute sécurité.

Propos recueillis par Élisabeth Fleury et Mathieu Pelloli 
Lire la suite : Le Parisien

mardi 11 février 2014

L’Equateur: pionnier du tourisme communautaire | TRADE FOR DEVELOPMENT CENTRE




L’Equateur: pionnier du tourisme communautaire | TRADE FOR DEVELOPMENT CENTRE | Tourisme équitable, solidaire et responsable | Scoop.it
Peu de pays peuvent se targuer de posséder autant de richesses naturelles et culturelles que l'Équateur. Ses quatre atouts majeurs - le littoral, la sierra, l'Amazonie et les îles Galápagos - constituent quatre écosystèmes abritant une infinie biodiversité.
La population est composée à 25 % de communautés indigènes, aux traditions ancestrales, dont l’affirmation identitaire fait de l'Équateur un pionnier dans le développement du tourisme communautaire.

Pour télécharger l'article

Altervoyages : le courant alternatif du tourisme

Un petit espace convivial, quelques tables, de la lecture, un bon café… Nous sommes chez Altervoyages, dans les serres du jardin botanique de Liège, où nous accueille Martine Houyoux, la directrice de cette association servant de plateforme de promotion à divers acteurs militant pour un tourisme plus soucieux de l’humain et de son environnement.

Assistante sociale de formation, Martine Houyoux s’est intéressée à la coopération dès ses études. C’est d’ailleurs en tant que responsable régionale 11.11.11 pour le CNCD qu’elle a rencontré Liliana Chiocci, du Mouvement d’Actions à Travers-Monde (MATM). Ensemble, elles développent l’idée qu’il faut promouvoir les diverses associations actives dans la coopération et qui veulent, en plus, faire du tourisme équitable et/ou solidaire. De là, la naissance d’Altervoyages.

Tourisme solidaire : Terres Jaunes-Mali


L’association Terres jaunes a pour but de contribuer au développement social, économique et culturel du Mali en soutenant des projets de développement locaux aux moyens du tourisme solidaire, d’activités d’aménagements agricoles, d’artisanat, de culture, etc.

Pérou : un nouveau modèle de commerce équitable

"Le projet expérimental Commerce Inclusif « negocio inclusivo » naît de la volonté de répondre à la crise des moyens de subsistances des communautés natives indigènes Awajún au nord est de l’Amazonie Péruvienne. Créé en 2010 dans le cadre du projet Awajún Buen Vivir suite à la mise en place d’un accord de coopération entre la Fédération Régionale Indigène Awajún de l’Alto Mayo (FERIAAM) et la Faculté de Gestion et Haute direction de l’Université Pontificale du Pérou (PUCP), il donne lieu aujourd’hui à la création d’une joint-venture  dirigée par les étudiants et les communautés indigènes Awajún". 

Lire la suite sur BSI economics

Le Grand retournement

Dans le cadre du cycle Finance et nous que Financité organise en collaboration avec la Vénerie et les compagnons de la transition.
Calé dans votre fauteuil, venez voir Le grand retournement, un film de Gérard Mordillat avec Edouard Baer autour de la crise financière et participez au débat qui suit : "les banques nous cache-t-elle quelque chose?".

Quand ? 18 février à 20H

Où ? Au Delvaux, à Watermael Boisfort.

Plus d'info